[Date Prev][Date Next][Thread Prev][Thread Next][Date Index][Thread Index]

[lojban-fr] Re: Bonjour



coi. pat. .i mi'e jexOm.

Le mardi, 19 août 2003, à 18:18 Europe/Paris, Patty Hopper a écrit :

Merci infiniment, Jérôme.
C'est sur ton site que je suis tombée.
:)
Et bonjour à David.
Serait-il un Nomicien ?

Nomitruc, c'était une colle pour moi, alors j'ai cherché... Tu as pris le chemin http://www.lojban.org/wiki/index.php/NomicRules avant de "tomber" chez moi ? Il faudrait qu'un cybersocioloque en herbe consacre sa thèse à la manière dont les gens ont entendu parler du lojban. Moi c'était en cherchant des Tengwars et en passant par la Cathédrale et le bazar de Eric S. Raymond ( http://jerome.desquilbet.org/pages/50/ ).

Quant à David, il se présentera lui-même je pense.
{doi kochIz. ko tavla romi ko}

Dans le style bébé apprend à marcher, mon essai de traduction : (entre <> le
vocable qui me manque) :

Bravo !
Allons-y, mais Patty, ne prend pas ce que je vais écrire pour argent comptant, et que les autres me corrigent, mon pas de bébé à moi il est encore assez chancelant. Merci ! J'utilise la convention habituelle qui place les mots lojban entre accolades quand ils sont mélangés à une autre langue.

mi ckire basna  jexOm rinsa .i

Je pense que tu veux dire :
"Je suis très reconnaissante de l'accueil de Jérôme." (merci et de rien, au passage ; merci de me donner une occasion de pratiquer un peu).

Un nom propre («nom propre» se dit {cmene} en lojban), comme un prénom par exemple, peut être utilisé comme argument dans une phrase (on dit {sumti}) si on le fait précéder de l'article {la} ({la} s'appelle un {gadri}, il est dédié aux noms propres). Par ailleurs, les règles pour le découpage non-ambigü d'un discours obligent un cmene à se terminer par une pause {.} (plus exactement une consonne et une pause, mais ici c'est OK pour la consonne, par contre, {la pati} comme tu as écrit plus bas, ça ne va pas, j'ai choisi {la pat.}). Donc {jexOm} doit être remplacé par {la jexOm.}.

Par exemple, "Jérôme accueille Patty" se dira {la jexOm. rinsa la pat.}.

Maintenant, "Je suis reconnaissant-e à %%% de ***". Se dira {mi ckire %%% ***} où *** est un événement. Pour paraphraser, en lojban, on dira (avant simplification) : "Je suis reconnaissante à Jérôme du fait que Jérôme m'a accueillie". Un "événement" s'introduit par des mots grammaticaux dédiés. On transforme ainsi une proposition en argument (un {bridi} en {sumti}).
Donc, on arrive à {mi ckire la jexOm. le nu la jexOm. rinsa mi}.
Pour "accentuer" {ckire}, je ne pense pas qu'on puisse utiliser {basna} qui a une signification plutôt phonétique ou vocale. Peut-être {mutce} (c'est toujours _ton_ exemple; hein ?) {.i} représente bien le séparateur de phrases. On peut même le mettre en tête. Chacun son style. On voit parfois (souvent ?) {.i} en début de phrase (donc ici de ligne).

Donc, enfin voici ce que je propose :
{.i mi mutce ckire la jexOm. le nu la jexOm. rinsa mi}

Qui a la structure suivante :

sumti x1 : {mi} = "je"
selbri   : {mutce ckire} = "suis très reconnaissante à"
sumti x2 : {la jexOm.} = "Jérôme"
sumti x3 : {le nu la jexOm. rinsa mi} = "du fait que Jérôme m'a accueillie"

où, pour ce dernier :

sumti x1 : {la jexOm.} = "Jérôme"
selbri   : {rinsa} = "a accueilli"
sumti x2 : {mi} = "moi"

Plutôt que de répéter {la jexOm.}, ce qui est un peu lourd dans cette phrase, on peut utiliser une "anaphore" (voir http://www.lojban.org/publications/reference_grammar/chapter7.html section 6), ce qui donne finalement :

{.i mi mutce ckire la jexOm. le nu ri rinsa mi}
Là, je veux bien de l'aide, je ne suis pas sûr de moi pour le {ri}.

do facki fuzme <site> mi  .i

<site web>, je ne sais pas comment on dit. {ciste stuzi} ? Admettons...

Là je ne sais pas trop ce que tu veux dire. Je devine "Ton site est responsable de ma découverte" ?
Bon, faisons simple : "J'ai découvert ton site".

{.i mi facki fi le do ciste bo stuzi}
Et {.i mi cunso facki fi le do ciste bo stuzi}
pour dire "par hasard" (?)
J'ai mis le {bo} pour éviter {do bo ciste stuzi}, qu'en pensez-vous ?

la pAtI cisma .i

{.i la pat. cisma}

(ou bien : .u'i mi .i).

Oui !
{.u'i} tout court, plutôt.

mi <dire> coi la dAVid .i

"Je dis "bonjour David"."
Voir les citations à http://www.lojban.org/publications/reference_grammar/chapter6.html , section 14. On utilise ici les "guillemets" {lu}/{li'u}
{.i mi cusku lu coi. daVID. li'u}

la dAVid kelci <Nomic> mo

Peut-être peut-on considérer Nomic comme étant un nom propre ?
Ca donnerait, avec {xu} pour les questions oui/non :

{.i xu la daVID. kelci la nomik.}
"Est-ce David joue au (à?) Nomic?

Note : {mo} n'est pas un point d'interrogation (j'ai l'impression que c'est ce que tu as voulu écrire). {mo} et {ma} sont comme les inconnues d'une équation, et celui qui pose la question demande qu'on leur donne une valeur.
{mo} pour demander un selbri et {ma} pour demander un sumti.


gismu piqués sur :
http://www.digitalkingdom.org/cvsweb/*checkout*/lojban/vocab.fr/gismu

ckire kir          reconnaissant
x1 est reconnaissant/appréciatif envers x3 pour x3 (évènement/propriété)

basna              accentuer
x1 emphasizes/accentuates/gives emphasis/stress/accent to x2 by (action) x3

fuzme fuz     fu'e responsable
x1 estresponsible/accountable for x2 (action/resulting state) to
judge/authority x3

facki fak     fa'i découvrir
x1 discovers/finds out x2 (du'u) about subject/object x3; x1 finds (fi) x3
(object)

kelci kel     kei  jouer
x1 [agent] plays with plaything/toy x2

rinsa greet x1 (agent) greets/hails/[welcomes/says hello to]/responds to arrival of x2 in manner x3 (action)


.i mi mutce ckire la jexOm. le nu ri rinsa mi
.i mi cunso facki fi le do ciste bo stuzi .u'i
.i mi cusku lu coi. daVID. li'u
.i xu la daVID. kelci la nomik.

Alors, si quelqu'un veut bien discuter aussi de tout ça, je ferai des progrès... Sinon, je demanderai aux anglophones :-)
À+, Jérôme.

co'o. mu'o


Liste de dicussion en français sur le lojban, langue construite.
Pour se désabonner  : mailto:lojban-fr-request@lojban.org?subject=unsubscribe
Autres informations : http://lojban.free.fr